L'avenir, c'est mieux quand c'est maintenant

Booster la performance de ses équipes.
On redécouvre le potentiel de chaque individu et les vertus du travail en équipe auto-gérée. La motivation fait des miracles si elle stimulée adroitement. Le rôle du manager est en ce sens essentiel.
Le challenge individuel au nom du collectif fait partie des stratégies managériales préconisées pour l'entreprise du futur, et les plus grands groupes entendent se laisser surprendre par leurs employés. C'est l'esprit de disruption par essence. Il ne s'agit plus de poser des objectifs à la mesure des compétences prouvées du collaborateur, mais de le conduire à se fixer des défis et par la même à se confronter à ses limites. S'il y parvient, l'entreprise y gagne, le salarié aussi : il se surprend lui-même, gagne en assurance, voit son travail félicité. Il devient moteur et plus seulement maillon de la chaîne. Enfin, viser toujours un peu plus haut, c'est l'assurance de ne pas stagner sur un poste. Cette dynamique, dans le temps, assure une évolution rapide dans l'entreprise, et préserve le collaborateur de l'ennui.

Prendre des risques ensemble

L'esprit d'équipe fait des miracles : si la reconnaissance va au groupe et les "gains" sont partagés, il a l'avantage de ne pas faire reposer une défaite sur un seul individu. Dans le cadre de la performance auto-gére, on conserve les avantages du travail collectif (motivation collective, entraide, valorisation des compétences individuelles, cohésion, etc.), tout en se donnant les moyens de pouvoir féliciter et récompenser l'individu. Chaque collaborateur pourra ainsi fixer ses défis personnels au cœur des projets collectifs (groupes de travail ou projets mobilisant toute l'entreprise), tout comme il pourra choisir d'adapter progressivement cette façon d'avancer à son travail au quotidien.